Cancer de la Prostate, renseignements pour comprendre et choisir

Résultat sur la sexualité

Après l’opération les nerfs érecteurs récupèrent leur fonction entre 1 et 2 ans

Pendant cette période, les érections sont très insuffisantes pour permettre une pénétration, il faut donc savoir être patient. Pour faciliter la reprise de la fonction érectile on prescrit une aide pharmacologique. Les médicaments proposés alternent le viagra, le cialis ou le lévitra. Ces trois médicaments sont assez semblables, ils ont appelés IPDE5.

Évaluation des résultats

Cette évaluation est faite sur auto-questionnaires. Contrairement à la continence urinaire la sexualité post-opératoire requiert une méthodologie plus rigoureuse. Elle impose des questionnaires variés explorant les différents domaines de la sexualité.

L'évaluation a été faite en calculant le score IIEF5. Ce score international est obtenu en additionnant 5 réponses, chacune ayant une note de 0 à 5. Les résultats évaluent le pourcentage de patients récupérant des rapports sexuels un an après l’opération.

Les résultats

Ils ont été communiqués au congrès de l’AFU en 2013. L’abstract de la communication est intégralement disponible ici. L’étude a intéressé la reprise des rapports sexuels 1 an après l’opération mais aussi la qualité des pièces opératoires (en appliquant les critères définis dans l’article du BJUI 2014). Elle permet de savoir si le chirurgien a bien respecté la capsule prostatique pour préserver les nerfs érecteurs, autrement dit s’il n’a pas fait prendre au patient un risque de marge positive. C’est une étude de qualité qui n’a jamais été faite à ce jour par aucune équipe.
Cette technique a permis de récupérer des rapports sexuels satisfaisants avec ou sans viagra dans 87.6% des cas. Elle a respecté la capsule dans 90% des cas et engendré 2.6 % de marges positives dans les stades pT2.
imprimer... imprimer Agrandir le texte. Agrandir le texte